Dernières nouvelles du G.I.E. !

Byadmin

Dernières nouvelles du G.I.E. !

Bonjour à toutes et à tous,

Voici  des nouvelles du GIE le « Cri du cœur des sans voix » dont vous êtes les bienfaiteurs !

Comme vous pouvez le constater sur le petit diaporama ci-joint (à ouvrir), les travaux dans la cour d’Awa, local du gie, sont pratiquement terminés.  J’avais écrit sur le site de Leetchi en Août dernier que des travaux supplémentaires non prévus ont été nécessaires en particulier créer une fosse sceptique (luxe pour le quartier !), acheter des portes qui n’avaient pas été prévues dans le devis initial et un gros investissement de matériaux divers et de ciment pour combler la cour sablée et permettre la réalisation du carrelage de la cour et de l’entrée du local. Les toilettes, douche et lavabo sont terminées ainsi que la cuisine qui va permettre à certaines femmes de développer de nouveaux produits. Un poulailler qui n’était pas prévu au démarrage a été créé, le bénéfice qui en ressortira sera consacré aux enfants (frais scolaires, alimentation, etc). Donc l’argent récolté a permis de réaliser tous ces travaux mais la formation des femmes et l’achat de charriots n’ont pas été possibles.

Awa a tenu à suivre personnellement tous les travaux et cela n’a pas été un long fleuve tranquille car le premier maçon n’a pas été digne de sa confiance !  Bref beaucoup d’aléas sont venus retarder les travaux. Voilà les choses avancent doucement mais c’est une belle réussite. L’auvent permet des réunions et l’accueil des enfants le soir pour faire les devoirs. La cour carrelée va permettre à des groupes de jeunes de venir s’entrainer pour la danse et la musique.

 

Après avoir « raclé les fonds de tiroirs » et un apport de ma part, nous avons pu donner 20 000 CFA (environ 30 Euros)  aux 27 femmes pour préparer la Tabaski (Aïd El Kebir) grande fête musulmane qui est une période propice au petit commerce de toutes ces femmes vendeuses dans les rues.

En août j’ai donc été à Dakar pendant près de 15 jours. J’ai eu de nombreuses rencontres avec Awa et Fatou, la secrétaire générale et trésorière. Ensemble avec l’aide de Sabine, ma fille, nous avons fait les comptes et vu comment avancer vers de nouveaux projets. Maintenant c’est au collectif de femmes d’avancer et de travailler en petits groupes par activité. L’enjeu est important nous allons nous faire aider/accompagner par Amadou qui est un professionnel de ces situations et qui est bénévole pour le moment. Chaque femme a contribué à la hauteur de  4000 CFA (Envrion 6 euros) pour constituer un dépôt pour obtenir un micro-crédit pour le gie auprès de la banque COFINA (banque du gie), c’est un acte important car l’objectif de ce gie est de permettre aux femmes d’être plus autonomes et de développer leurs activités…
MAIS ne rêvons pas !  il faut être sur place pour comprendre que notre logique occidentale, rationnelle, prévisionnelle etc..  ne peut pas s’appliquer à la lettre avec des mentalités et des contextes totalement différents des nôtres : on vit au jour le jour. » Aujourd’hui j’ai gagné tant, ma famille peut manger et un peu plus si possible, je n’ai rien gagné donc je n’ai rien ! »

J’espère que la fin de l’année 2016 verra se développer  de manière progressive mais effective le gie. Je vous donnerai des nouvelles pour le nouvel an 2017 !

Une aide financière est encore un peu nécessaire et si certain-e-s d’entre vous ont des idées pour continuer à participer à ce développement je suis preneuse. J’ai pensé à créer une association qui porterait le même nom mais permettrait de récolter des fonds, d’avoir des adhésions annuelles ou ponctuelles ce qui permettrait d’accompagner de manière plus pérenne le GIE….qu’en pensez-vous ?

Encore merci à vous, il y a eu de gros contributeurs mais aussi des petits, très petits mais ceux là nous ont été aussi droit au coeur !

Un salut amical à vous

Danièle Penneroux

06 71 70 67 97

PS : Le nom des contributeurs sera inscrit au début de l’année 2017 quand les quelques travaux pour réparer la maison d’Awa, qui a été un peu touchée par la réalisation de la cour (remplissage et carrelage)  seront achevés. Toux ceux qui ont droit à un collier sont les bienvenus à Paris ou Antony pour remise en main direct !

About the Author

admin administrator

Leave a Reply